Logo — Pôle arts visuels Pays de la Loire

Nicolas Hérisson, directeur de l’association Piacé le radieux, Bézard – Le Corbusier (Piacé le Radieux, Sarthe)

Document
14 décembre 2017

«Mon but, c’est qu’il y ait de la vie, et que ça mélange les choses.»

Passé par les Arts déco à Paris, Nicolas Hérisson décide un beau jour de se poser à Piacé, village rural de 350 habitants, à 35 km du Mans. Il découvre le projet fou que Le Corbusier et Norbert Bézard avaient conçu pour le hameau, en réactive la mémoire, et s’appuie sur ce patrimoine pour inviter des artistes, des designers et des architectes.
Dès le départ, Nicolas Hérisson se singularise par ses choix, très précis en termes esthétiques, mais aussi par le maillage qu’il met en place, dans le village comme dans le milieu de l’art. L’homme mise beaucoup sur l’amitié et la débrouille : tout tient à l’énergie, entre esprit d’indépendance, idéologie alternative Do It Yourself et précarité financière.
Parfois c’est fragile, mais ça avance.
En une décennie, Piacé-le-radieux est devenu une référence : Nicolas Hérisson y a développé un centre d’interprétation qui devrait prochainement faire partie d’un parcours européen des lieux corbuséens, il a implanté une trentaine d’installations visibles dans l’espace public, et collaboré avec plus de soixante-dix artistes pour des expositions, des concerts, des performances. Les artistes François Curlet et Stéphane Vigny se sont installés dans le village et collaborent activement à l’aventure. Aujourd’hui, Nicolas Hérisson travaille sur deux bulles six coques de Jean-Benjamin Maneval et développe l’axe des micro-architectures, pour accueillir des artistes en résidence ou du public en chambre d’hôte. Il enseigne depuis peu aux Beaux-Arts du Mans, en théorie et histoire du design, et il y a fort à parier qu’il va vite orienter sa pédagogie façon Rural studio. Car dans le sillage de Samuel Mockbee, Nicolas Hérisson incarne une pensée utopique, mise en actes de façon réfléchie et pragmatique, mais toujours sous-tendue par un rêve existentiel, où l’art, le design et l’architecture bâtiraient des espaces à la taille d'une nouvelle condition humaine. Un engagement rare, joyeux et profondément généreux.

Eva Prouteau
Nicolas Hérisson, directeur de l’association Piacé le radieux, Bézard – Le Corbusier (Piacé le Radieux, Sarthe) — Pôle Arts Visuels Pays de la Loire
Nicolas Hérisson lors du repas Keramikos de Natsuko Uchino, 2016 © Piacé le radieux, Bézard – Le Corbusier
Newsletter
Suivez l'actualité du Pôle arts visuels des Pays de la Loire en vous inscrivant à notre newsletter.

Les arts visuels ont connu un développement sans précédent au cours de ces trente dernières années : plus d’expositions, plus d’acteurs, plus de publics en France et ailleurs, faisant émerger un nouveau paysage professionnel et un secteur d’activité foisonnant. En Pays de la Loire, les professionnels des arts visuels sont nombreux, ils représentent des activités d’une grande diversité, mais sont aussi confrontés à de nombreuses problématiques : visibilité, identification de leurs compétences, emploi, économie, reconnaissance des métiers.

En créant un espace de concertation entre les acteurs, le Pôle arts visuels Pays de la Loire propose de mutualiser les expertises et les compétences pour constituer une ressource mise à la disposition de chacun d’entre-nous.