Pôle
arts
visuels
Pays
de la Loire

Partager

Carole Rivalin

Artiste et directrice de l’École d'art de Saint-Nazaire (Saint-Nazaire, Loire Atlantique)

15.03.2018

Carole Rivalin — Pôle Arts Visuels Pays de la Loire
Carole Rivalin dans son atelier, 2018 © Carole Rivalin

Carole Rivalin, personnalité entreprenante, allie son goût fervent pour la pédagogie à une activité artistique tournée sur des problématiques formelles et architecturales. Dans ses installations minimales, elle décline la ligne au travers de jeux de volumes et d’espaces.

Dès sa sortie de l’école des Beaux-Arts de Rennes en 1997, elle côtoie le monde de l’enseignement et s’y attache. Un passage à l’école des Beaux-Arts de Caen, puis à l’atelier de sérigraphie et des images numériques grand format à Cergy lui permettent de s’investir dans des projets pédagogiques d’envergure. Elle décide ensuite de quitter Paris, en recherche de plus d’espace pour sa pratique artistique, et accepte un poste de direction à l’école d’art de la Roche-sur-Yon. Elle est ensuite à la tête de l’école d’art de Cholet, initiant l’intégration d’une classe préparatoire aux concours d’admission des écoles supérieures d’art, dispositif inexistant sur le territoire jusqu’alors. Depuis trois ans, elle est directrice de l’école d’art de Saint-Nazaire et s’apprête à intégrer l’EPCC de la nouvelle école des Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire ; une classe préparatoire nationale et internationale y ouvrira à la rentrée 2019. Déléguer une institution à une plasticienne est un geste fort, permettant de l’impliquer au cœur de problématiques pédagogiques propres au cursus artistique. En lien avec ce domaine de compétence qui lui tient à cœur, Carole Rivalin est impliquée dans le collège Formation au sein du Pôle arts visuels. Elle travaille en particulier sur la défense et la reconnaissance des droits des artistes. La fédération de ce secteur lui apparaît essentielle. Multipliant les occasions de présenter son travail artistique, elle a participé à de nombreuses expositions et commandes publiques. Elle a notamment réalisé une œuvre pérenne pour le musée des Beaux-Arts de Rennes (Jenn, 2014). Depuis peu, elle partage avec l’artiste Dominique Blais un atelier dans le quartier de Méan à Saint-Nazaire, qu’ils conçoivent comme un espace pouvant accueillir des projets de programmations singuliers.

Sandra Doublet