Pôle
arts
visuels
Pays
de la Loire

Partager

Marie-Laure Viale

Historienne de l’art, curatrice en art public contemporain, médiatrice de l’action des Nouveaux commanditaires, co-directrice de l’association Entre-deux, enseignante en histoire de l’art moderne et contemporain (Nantes, Loire-Atlantique)

12.09.2019

Marie-Laure Viale — Pôle Arts Visuels Pays de la Loire
Marie-Laure Viale, 2019. Photo : Melvil Rivet-Viale

“Avoir une assez bonne connaissance du passé pour se projeter dans l’avenir”. Engagée dans la prospective, Marie-Laure Viale place la recherche au coeur des nombreuses activités entre lesquelles elle navigue avec dextérité : historienne de l’art, elle est également curatrice, co-directrice de l’association Entre-deux et enseignante en histoire de l’art.

Dès ses études aux Beaux-Arts, elle menait une pratique artistique relevant du procédé analytique. Après son DNSEP, elle étudie l’Histoire de l’art, obtenant un DEA, en 1994. Enfin, de 2013 à 2017, Marie-Laure Viale est doctorante en histoire de l’art et d’architecture, travaillant sur le 1% et l’architecture scolaire, de 1948 à 1983.

En 1996, elle co-fonde Entre-Deux avec Jacques Rivet. Favorisant l’art public, l’association revendique des partis pris forts, comme la volonté d’occuper des espaces interstitiels, dénués d’enjeux consuméristes et n’intéressant pas les pouvoirs politiques. Cette démarche engagée, s’adressant aux publics souvent éloignés des lieux institutionnels de la culture, rend propices les rencontres entre l’art et le citoyen. Anthropique, l’association multiplie les projets artistiques. La collaboration en est le fil rouge: de la définition du contexte d’invitation, jusqu’à la diffusion et sa réalité documentaire consultable par le public. Longtemps nomade, l’aménagement de la base d’appui en 2007 diversifie les expériences de l’association. Enfin, depuis 10 ans, Entre-Deux est dans le réseau des médiateurs de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France.

Femme de partage, Marie-Laure Viale a été titulaire du collège Recherche au Pôle arts visuels de 2016 à 2018, au sein duquel elle a milité pour que le travail des chercheurs soit visible et les lieux d’archives mieux repérés.

Hélène Cheguillaume